Descente policière massive à Yverdon-les-Bains

Mardi, quelques 50 agents et gendarmes ont investi la gare et le parc japonais d'Yverdon-les-Bains. Une opération visant à déstabiliser les trafiquants.

 

"Je travaille ici depuis trois ans et je n'ai jamais vu ça", témoigne une serveuse du café de la gare d'Yverdon. Mardi, en début d'après-midi, des agents en civil, bientôt rejoints par un impressionnant dispositif policier, ont visé le parc japonais et la place devant la gare CFF, des hauts lieux du trafic de stupéfiants. "C'était impressionnant, poursuit l'employée, ils ont ligoté une douzaine de dealers."

 

L'opération, menée par un procureur et un total de 50 agents issus de la police cantonale, de la police Nord vaudois et de la police des transports, avait pour but de déstabiliser le milieu du trafic de stupéfiants. "On ne va pas tout résoudre d'un coup, relève Dominique Glur, chargé de communication de la police cantonale. Des opérations plus discrètes vont perdurer." Le coup de filet a permis de pincer deux clients de cocaïne, qui ont fait l'objet d'une dénonciation simplifiée. Vingt-six hommes suspectés de deal ont été identifiés. Deux hommes ont été dénoncés pour petit trafic et -avec 13 autres- pour infraction à la loi sur les étrangers. Un individu était sous mandat d'arrêt pour trafic. Sept personnes ont passé la nuit au poste. E.L.B.   

 

 

Retour